Au rendez-vous des bons copains

Une étape Confolens > Massignac en équipe. Rendez-vous sur la place du marché pour un café croissant avant l’Echappée Belle. Nous sommes 15 cyclistes tous différent mais unis sur le même « Tour ». Cette journée va nous rapprocher et faire découvrir aux participants une Charente qu’ ils ne connaissaient pas.

Coup de coeur

Le spot ornithologique des Lacs de Haute-Charente. A  20 mètres de la véloroute, est installée une longue vue qui permet (gratuitement) d’observer les oiseaux qui se nourrissent ou nichent autour du Lac Lavaud. On y retrouve notamment la « foulque » reconnaissable – selon certaines – à son cri de frein de  vélo qui couine !

Coup dur

C’était prévisible, les vallées du Confolentais et de la Haute-Charente s’enchaînent telle une série de vagues ininterrompue. Par contre, mouiller le maillot et se faire doubler par un vélo à assistance électrique en sifflant, ça, ce n’était pas prévu au programme !

Après avoir petit-déjeuné face à la Vienne, je quitte la magnifique Villa des Lauriers et Madame Depond malheureusement blessée ce jour. Avant de rejoindre la mairie, je lui souhaite prompt rétablissement et réussite dans son activité car sa chambre d’hôte est délicate sous toutes les coutures. Je rejoints le groupe de Vélo Passion Confolens qui va m’accompagner au cours de la journée : nous sommes accueillis par monsieur le maire de Confolens qui veille à ne pas nous laisser partir le ventre vide. Ce moment permet au groupe de faire connaissance et de rappeler l’importance du vélo dans l’aménagement urbain, y compris pour les moyennes et petites communes. En partant j’aperçois Pascaline des Ruchers de Lasfont rencontrée hier qui vient de vendre son fameux pain d’épices à une collègue. Bon choix !

Nous partons. Le cortège se déplace suivi des camions du Département de la Charente et de la Fédération française de cyclotourisme affrétés pour le retour des participants sur Confolens. Nous allons bon train et pour la première fois depuis le début, je peux échanger tout en faisant du vélo … enfin quand je ne reprend pas mon souffle.

Grâce au balisage  réalisé par le département pour le Tour Charente. Nous arrivons  dans les temps pour la visite du village et de l’église de Manot. D’une voie experte et assurée, Christiane, responsable de l’office de tourisme du Confolentais, nous conte les sculptures du mal et du bien qui ornent la façade de l’église. On y découvre l’histoire de la région au travers des matériaux utilisés pour la construction : granit, éclats de météorite… Nous laissons Christiane à regret et repartons sur Exideuil pour le déjeuner.

Accueilli par Christophe, propriétaire du Camping de la Rivière à Exideuil , nous passons un agréable moment autour d’un bon plat. Le camping est verdoyant et idéalement situé aux abords de la Vienne à mi-distance entre Confolens et Massignac. Avant de reprendre la route nous marquons un arrêt à l’église d’Exideuil : Fatira, responsable de l’Office de tourisme des Lacs de Haute-Charente nous attends pour une surprise. Solide sur ces murs en granite, l’église est belle et rustique. Au fond, se cache une chasuble datant de l’époque de Louis XIV brodée d’or à la main par les demoiselles de Saint-Cyr. A côté, un objet attire plus mon attention : une pince à hostie. «Comment on fabrique une hostie? » réponse :« l’hostie c’est du blé et de l’eau. Ensuite on l’aplatit avec cette pince »… bah oui j’ai la version producteur local car je suis pas allé au catéchisme ! Tout le monde remercie grandement Fatira et nous repartons.

Arrivés aux Lacs de Haute-Charente, Marc chargé de mission à la communauté de communes et employé à l’office de Haute-Charente nous fait  découvrir les lacs. Comme nous,  il a parcouru 40 km et endosse maintenant sa casquette de guide sans fléchir.

Profond jusqu’à 15 mètres, les lacs de Lavaud et de Lésignac-Durand ces deux lacs ont été creusés pour réguler le niveau de la Charente. Le projet : en faire un site naturel préservé pour les amoureux de la nature. Plus que quelques kilomètres nous séparent de Massignac, on me donne des conseils et on m’encourage. Soudain, je vois mon heure de gloire : je profite d’une erreur d’inattention pour me faufiler et passer la ligne d’arrivée le premier !

Un comité d’accueil est regroupé à l’occasion de la remise officielle du label ” Ville et Territoire vélotouristique”. Au programme signature, remise de plaque et quiche charentaise bien-sûr. Cet événement valorise la Haute-Charente qui est le premier territoire en Charente à s’engager dans une politique d’accueil des vélos généralisée. Coordonner les services pour faciliter la venue des cyclistes, tel est  l’objectif visé pour un territoire qui a des merveilleuses ressources à  partager.

Je remercie mes  collègues de pédalage qui partent faire le chemin dans l’autre sens et les partenaires de cette journée avant de retrouver le Camping des Lacs à Pressignac. De nouveau accueilli chaleureusement par Jean-Marc et Hélène qui m’offrent un mobile-home haut en couleurs avec ses fleurs dans un espace naturel privilégié.

Ce n’est pas une rencontre mais dix rencontres dont je dois parler aujourd’hui. Je n’ai pas de distinction à faire parmi les membres de Vélo Passionle club de cyclotourisme de  Confolens. Tous ont été adorables. Le feeling est passé dès le premier coup de pédale. Ces amoureux de la bicyclette privilégient les rencontres plus que la performance. Si leurs mollets, quel que soit leur âge, auraient pu les propulser à plus de 25km/h en côte, ils demeuraient pourtant à mes côtés pour m’encourager. Partager des bonheurs simples de la  vie, qui plus est dans un territoire aussi vallonné et bucolique que le Confolentais, telle est la devise de Vélo Passion.

Pin It on Pinterest