Le Ruffecois m’a ouvert ses bras !

Une première étape de 70 km qui m’a conduit d’Angoulême à Condac (près de Ruffec) en 9h (pauses et visites comprises). L’Angoumois et le Ruffecois sont éblouissants – même sans soleil – lorsqu’ils s’alanguissent sur les méandres de la Charente. Le Tour de Charente est ici verdoyant, globalement peu fréquenté par les voitures et la signalétique est parfaite ! Si la météo n’a pas été clémente aujourd’hui, le Ruffecois a su m’accueillir avec beaucoup de chaleur !

Coup de coeur

La “tondeuse-lapin” : un concept bio développé par la Ferme d’Yvonne au Domaine d’Echoisy à Cellette : 2 lapins dans un enclos roulant que l’on déplace selon la taille de tonte voulue ! Suffisait d’y penser !

Coup dur

Le vent de face qui se lève et la pluie qui s’invite après 60 km parcourus. C’est le premier jour, mes jambes sont lourdes et l’étape n’est pas finie : un peu dur pour cette fin de première journée !

L’Abbaye de Saint-Amant-Boixe

J’ai été accueilli par Coralie Guerry et Bernard Lacoeuille, maire de Saint-Amant-de-Boixe, qui m’ont fait découvrir le site impressionnant de l’abbaye (XIe siècle). Je suis arrivé en pleine installation de l’Expo Florale du Pays Ruffecois qui va investir le parc pendant tout ce week-end. Le site de l’abbaye est vivant comme en témoigne le Centre d’Interprétation de l’Art Roman qui accueillait aujourd’hui une classe de collège. Merci pour le pain au chocolat et le thé !

Plus d’informations

Le Domaine d’Echoisy à Cellette

On m’avait parlé du Domaine d’Echoisy comme un petit paradis. Il est l’heure de déjeuner et malheureusement Julien et Arthur de la Ferme d’Yvonne que je devais rencontrer sont en animation pédagogique à Angoulême. Sans hésiter, ils contactent Max et Nelson, deux jeunes maraîchers installés depuis 1 mois eux aussi sur le domaine. Je toc à leur porte et c’est un accueil chaleureux que j’ai reçu dans une maison de pierre qui sent le petit plat mijoté. Pendant que nous déjeunons ils me racontent leurs projet : maraîchage en permaculture. L’un est paysagiste, l’autre est “né dans un chou”. Tout comme moi ils ont été accueillis à bras ouverts par le pays Ruffécois. Ils m’emmènent voir leur potager. Une oeuvre d’art faite à la main sans machine, avec force, détermination et amour. Le site construit par des moines leur fournit tout ce qu’il faut : puits, arbres fruitiers… Avant de partir j’ai le droit à une visite de la ferme d’Yvonne sans leur propriétaire mais avec toute la basse-cour. Une fois de plus, le site est élégant et intégré dans son environnement naturel. La réussite de la ferme d’Yvonne se lit dans les yeux de Grichka la dinde : un environnement sain et le contact facile. Je repars sur ma monture et promets à Max et Nelson d’être là pour leur première vente de légumes au domaine en septembre (avis au amateurs de bons produits).

Françoise et Yves Perrin, maraîchers à Poursac

La fatigue commence à se faire ressentir. Je m’y prends à deux fois pour trouver la ferme de Monsieur et Madame Perrin. Au fond d’un chemin, je débouche sur un bâtiment imposant. A l’intérieur, Yves et Françoise, 35 ans de maraîchage. Melons, haricots, tomates n’ont plus de secret pour eux. Visiblement, je parais fatigué, Françoise dégaine plus vite que son ombre des sablés charentais agrémentés d’un grand verre de jus d’orange frais. Aujourd’hui il n’y a pas de légumes dans le magasin de vente, ils sont tous en train de pousser. Yves et Françoise ont été parmi les premiers à participer aux Marchés de producteurs de pays. Chaque année durant l’été, ces événements rassemblent dans la joie et la bonne humeur tous ceux qui souhaitent acheter et déguster sur place des produits locaux. Le temps presse, j’accompagne Yves dans sa serre pour découvrir les variétés de tomates qui vont naître. Je les remercie pour cet accueil et repars avec le paquet de sablés dans ma sacoche pour ne pas vexer Françoise bien évidemment.

Plus d’informations

De Verteuil-sur-Charente à Condac

En arrivant sur Verteuil on se sent tout petit face au Château qui surplombe la commune. On traverse un pont qui de part et d’autre invite à poser son vélo pour prendre un verre en bord de Charente. Le Moulin de Verteuilen dehors de sa terrasse fort agréable, produit sa farine Bio et une brioche feuilletée pur beurre qui fait saliver. Dans le bourg se trouve La Régie, magasin de producteurs locaux où il vous est possible d’acheter les authentique et si confortable “Charentaise” et des produits du terroir. Je quitte Verteuil pour rejoindre, avec envie je dois le reconnaître, mon mobile-home tout confort au Camping du Réjallant Membre du Réseau Accueil Vélo. Tradition oblige, je suis accueilli par les propriétaires, Monsieur et Madame Aubineau, avec grands sourires et petits toasts. Je dîne au Restaurant du Réjallant en bords de Charente puis rentre au camping pour un repos bien mérité !

Plus d’informations

Isabelle Auricoste m’a accueilli à mon arrivée au Camping du Réjallant à Condac. Ruffécoise depuis 30 ans, elle préside le Pays du Ruffécois qui regroupe 90 communes : un très grand territoire qui s’organise autour de la vallée de la Charente. Le Pays apporte une aide en ingénierie aux petite communes rurales : actions collectives et mutualisation des moyens permettent ainsi d’optimiser l’aménagement de ce beau territoire.

Isabelle Auricoste-Tonka

Présidente, Pays Ruffécois

8 Commentaires

  1. Isabelle Mandin

    Merci Nicolas pour ce compte-rendu de la première étape. C’est une façon originale et agréable de visiter la Charente. Vivement la suite ! 🙂

    Réponse
    • Nicolas Lemeunier

      Merci Isabelle ! Vous pouvez déjà lire le second article du blog !

      Réponse
    • Nicolas Lemeunier

      Merci Isabelle ! Le compte-rendu de l’étape 2 est en ligne !

      Réponse
  2. Marc

    Beau reportage avec de magnifiques photos. Je vous envie ! Bravo et continuez à nous donner envie de visiter cette belle Région.

    Réponse
    • Nicolas Lemeunier

      Un grand merci Marc !!!

      Réponse
  3. Magali

    C’est génial toutes ces rencontres ! On va enfin avoir la preuve que les Charentais sont vraiment accueillants et généreux 😉
    Tu peux me ramener de la brioche feuilletée du Moulin de Vertueil s’il te plaît ? 😛
    Bon courage en tous cas, tu devrais avoir une météo plus favorable ce week-end !

    Réponse
  4. Marie

    Nicolas bravo pour votre courage pas facile le vélo et la Charente monte et descend mais tellement belle et très peu connu je vous souhaite de bons moments les genres des Charentes sont sympas

    Réponse
  5. Seguinar

    Je m’en veux de ne pas eu la curiosité de me renseigner sur les horaires de passage car j’aurai avec plaisir aueilli Nicolas qui nous fait une formidable action de promotion. Mais où est FR3. Bon courage pour la suite que je suis bien évidemment sur le blog

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest